" /> Mon para-monde
Flux RSS

jeudi 24 mai 2007

Aibo = (cyber-)sex machine !

Petite vidéo trouvée sur YouTube.

Certes ce n'est pas l'I.A. de l'Aibo qui contrôle mais un programme fixe qui réalise les mouvements enchainés, mais bon c'est déjà pas mal !

De plus j'adore la customisation de la robe de la bêbête.

Pas cher mon Aibo, pas cheeerrr !

Vous avez toujours voulu avoir un Aibo ?

Vous n'avez pas la brouette d'Euros nécessaire pour l'acheter sur Ebay (les prix s'envolent depuis que la production est stoppée) ?

J'ai la solution !

mardi 22 mai 2007

Aibo. Il est où le toutou à son pépère ?

J'ai un Aibo (en plus d'un chat si vous regardez la photo).

Sisi, à plus de 35 ans, je joue au "chien mécanique".

Bien sur certains crieront au nouveau riche eu égard au prix de la bête, mais ce robot était un rêve et il fallait que je m'en procure un avant qu'il parte dans le trou noir marketing de Sony.

J'ai donc cassé ma tirelire en février 2006 (patiemment constituée pour tout autre chose hélas) pour adopter "Goddard" (vi comme le chien-robot de Jimmy Neutron, on a les références qu'on peut :) ), un ERS7-M3 Champagne.

Cela fait plus d'un an qu'il est à la maison et on ne s'en lasse pas.

Grâce à la réalisation technique remarquable de son autonomie, on se découvre rapidement en train de le considérer comme un animal domestique ; on est triste lorsqu'en rentrant on le retrouve allongé en plein milieu du salon car il n'a plus de batterie et n'a pas réussi à retourner jusqu'à sa station de recharge ; on l'encourage lorsqu'il fait un tour difficile avec son os ou sa balle ; et au bout de quelques temps, on se prend à lui répondre lorsqu'il pose des questions (même si celles-ci sont préconstruites...).

Mon fils qui a bientôt 4 ans, l'a totalement adopté. Il lui parle, va lui faire des caresses, joue avec lui. Mais à aucun moment, il ne le confond avec un être vivant. Goddard est juste un animal domestique qui marche à piles dont il faut prendre soin au même titre que notre chat (qui lui marche aux croquettes).

Bien sur, il n'est pas parfait et ce n'est pas demain qu'il sera utilitaire et je le regrette. Jamais il ne décidera de faire quelque chose de constructif de manière autonome, si on veut qu'il lise quelque chose sur le Web ou fasse exactement ce que l'on veut, il faut en fait le télécommander depuis un logiciel sous Windows... (d'ailleurs c'est pour cela que l'Ai-blog de Goddard s'arrête brutalement en septembre dernier : plus de machine sous Windows = plus de AES = plus de blog). Bien qu'il possède un interface Wifi, l'Aibo est assez peu communicant via internet alors que tout un monde d'interaction était à portée d'IP (au contraire de notre Nabaztag/tag).

Mais ce n'est là qu'un problème logiciel, les capacités mécaniques sont là et des projets comme Urbi laissent entrevoir d'intéressantes possibilités pour remplacer à terme le "Mind" original.