Se logguer sur son R-Pi avec image Pisces

Pour se logguer, je rappelle qu'il faut utiliser le compte "raspbian" avec le mot de passe "raspbian".

L'image pisces a un serveur ssh fonctionnel dès le démarrage, c'est ce que j'utilise (mon R-Pi n'a ni clavier ni écran)

Si vous utilisez un clavier et un écran, attention par défaut il est en QWERTY. Perso, passant par SSH, mon clavier est correctement réglé mais il est visiblement conseillé de reconfigurer tout cela via

dpkg-reconfigure locales
dpkg-reconfigure keyboard-configuration

Le compte "raspbian" a le droit de sudoer pour "root" pour administrer la machine.

Changer les mots de passe par défaut

Brut d'installation, une image pisces possède 2 comptes avec mots de passe : root et raspbian Il convient de les modifier car ils sont communs à toutes les installations du système.

En tant que "raspbian" tapez :

passwd

et saisissez 2 fois de suite à l'aveugle votre nouveau mot de passe. vous venez de modifier le mot de passe de "raspbian"

Pour le compte root, il suffit de passer par sudo :

sudo passwd
(saisissez le mot de passe de "raspbian")

et idem, saisissez 2 fois le nouveau mot de passe de root.

Il est important de modifier ce mot de passe pour le connaître, en effet si lors du boot du R-Pi, il y a un problème il faudra saisir ce mot de passe pour pouvoir accéder au shell (par exemple pour réparer un crash disque).

Toutes les manips suivantes sont à faire en utilisateur root ou via sudo.

Modifier les clés du serveur SSH par défaut

Toutes les images pisces possèdent les mêmes clés SSH, il faut en générer d'autres pour augmenter la sécurité (sinon un autre système sur lequel elles seraient installées, quel qu'il soit, pourrait se faire passer entièrement pour votre R-Pi).

rm /etc/ssh/ssh_host_*
dpkg-reconfigure openssh-server

Faire la mise à jour du système et du firmware

en tant que root et en ayant une connexion internet valide

apt-get update ; apt-get upgrade

puis

rpi-update

... et patienter... puis rebooter via

reboot

Réglage du fuseau horaire

Le Raspberry n'ayant pas de RTC (d'horloge interne sauvegardée par pile) l'image pisces est équipée d'un serveur (et donc client) NTP déjà configuré par contre il faut régler le fuseau par défaut.

dpkg-reconfigure tzdata

Changer le nom du système

Par défaut, lorsqu'on part d'une image pisces, le système s'appelle... pisces, changeons cela :

echo littlebrick > /etc/hostname

Pour régler le FQDN si vous en avez un, éditez /etc/hosts et mettez le sur la ligne 127.0.1.1 sous la forme :

127.0.1.1     littlebrick.i.senis.org littlebrick

Dans les 2 cas, il faut bien sûr remplacer "littlebrick" et "littlebrick.i.senis.org" par le nom de votre système.

Une fois fait, soit il faudra attendre le redémarrage suivant, soit il faut lancer

hostname -b littlebrick

Ajouter un utilisateur

adduser nom_de_login

remplir les champs pertinents (perso, juste le "Full name") puis configurer le mot de passe

passwd nom_de_login

enfin, si nécessaire, ajouter l'utilisateur au groupe des "sudoers" si cet utilisateur peut administrer la machine (passer en "root").

adduser nom_de_login sudo

Compléter le système

ajouter "contrib non-free" dans /etc.apt/sources.list au bout des lignes :

deb http://archive.raspbian.org/raspbian/ wheezy main contrib non-free
deb-src http://archive.raspbian.org/raspbian/ wheezy main contrib non-free

Attention, ne pas décommenter les lignes concernant la distrib Debian de base, car même si la distrib Raspbian est basée sur Debian, les paramètres de compilation spécifiques retenus pour le Raspberry rendent les binaires incompatibles (en particulier la façon de gérer les "float" qui est "soft" sur Debian et "hard" sur Raspbian)

relancer

apt-get update

et exécuter

aptitude

pour installer les paquets supplémentaires désirés.